Offre globale IKO
pour l'étanchéité
des toitures-terrasses
et couvertures
IKO > Fiches procédés > Bicouche thermosoudable avec système de rétention d'eau sous pavés ou dalles avec isolation (cas général)

Bicouche thermosoudable avec système de rétention d’eau sous pavés ou dalles avec isolation (cas général)   

IKO, l'offre globale pour l'étanchéité des toitures terrasses

Fiche procédé


  • TAPI/1/2/1/22E
  • Mise à jour : Novembre 2019

Bicouche thermosoudable avec système de rétention d'eau sous pavés ou dalles avec isolation (cas général)



Bicouche thermosoudable avec système de rétention d'eau sous pavés ou dalles avec isolation

 

DEVIS DESCRIPTIF N° TAPI/1/2/1/22E
TERRASSES ACCESSIBLES ISOLÉES
AVEC PROTECTION SOUS PAVES OU DALLES AVEC ISOLATION SUR ÉLÉMENT PORTEUR EN MAÇONNERIE 
ÉLÉMENT PORTEUR
 

 

Eléments porteurs en maçonnerie conformes aux prescriptions des normes NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), et non traditionnels bénéficiant d’un Avis Technique pour cet emploi.

PARE VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par, sur les locaux :
– à faible ou moyenne hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL, IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL SR ou IKOpro PRIMAIRE ECOL’eau + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m² d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION G/G, soudée en plein sur le support.
– à forte hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL ou IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL SR + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un composite grille de verre de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein sur le support, ou une feuille de bitume modifié SBS d’épaisseur 1,2 mm avec sous-face auto-adhésive et surface aluminium, type IKO VAP STICK ALU.

Au droit des reliefs, une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’une grille de verre polyester de 190 g/m² ou d’un polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO EQUERRE, est mise en œuvre par thermosoudage avec un recouvrement horizontal minimal de 6 cm sur le pare-vapeur et dépassant la face supérieure du panneau isolant d’au moins 6 cm. Dans le cas d’un pare-vapeur avec autoprotection, l’aile horizontale de la feuille IKO EQUERRE est placée en-dessous du pare-vapeur.

ISOLATION THERMIQUE

Sont admis les panneaux isolants de classe C minimum dans les conditions de leurs Documents Techniques d’Application particuliers pour l’emploi considéré (sur toitures-terrasses inaccessibles, techniques, jardins, accessibles piétons ou véhicules légers).

ETANCHÉITÉ EN PARTIE COURANTE

Sont admis les revêtements d’étanchéité bicouches en élastomère SBS de IKO de classement minimal F5 I5 conformes aux Documents Techniques d’Application IKO DUO FUSION et IKO DUO GREEN.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE
Préalablement à la mise en place de la protection dure, une couche d’équilibrage de pression en IKO GÉODRAIN PP1 est déroulée géotextile en surface sur le système de rétention d’eau.
La protection dure est réalisée conformément à la norme NF P 98-335 « Mise en oeuvre des pavés et dalles en béton, des pavés en terre cuite, des pavés et dalles en pierre naturelle ».
La protection se compose :
– D’une couche d’assise réalisée conformément à la norme NF P 98-115 et dont la pente de la surface est comprise entre 1,5 % et 5 %. Ses nature, épaisseur et compactage sont fonction du revêtement (pavés ou dalles), du lit de pose et de la nature des joints prévus. Dans tous les cas, son épaisseur doit être ≥ 60 mm ;
– D’un revêtement de circulation par pavés ou dalles posés sur lit de pose. Dans tous les cas, l’épaisseur des pavés ou des dalles doit etre ≥ 60 mm.
La surface de la protection doit comporter des avaloirs tous les 5 m maximum ou des lignes d’avaloirs filants disposés en fond de noues et distantes entre elles de 10 m maximum. Ces avaloirs ponctuels et filants (différents des entrées d’eaux pluviales soudées au revêtement d’étanchéité) permettent d’évacuer rapidement l’eau de pluie de la surface des pavés ou des dalles vers le système de rétention d’eau. Ces avaloirs sont scellés sur banquette de mortier ou béton armé.

RELEVÉS D’ÉTANCHÉITÉ
L’étanchéité des relevés est constituée par :
– Un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol, IKOpro Primaire Bitume Adérosol SR ou IKOpro Primaire ECOL’eau.
– Une première couche en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO EQUERRE 100, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
– Une couche de finition en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d’un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d’épaisseur minimale de 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d’aluminium, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.

PROTECTION DES RELEVÉS D’ÉTANCHÉITÉ
Les relevés reçoivent une protection en dur pour toiture accessible conforme à la norme NF DTU 43.1.

 

NF DTU 20.12 « Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
NF DTU 43.1 « Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie »

– Guide des toitures terrasses et toitures avec revêtements d’étanchéité en climat de montagne (Cahier du CSTB n°2267-2 de Septembre 1988)

Procédé :
IKO WATERFIX (Cahier des Clauses Techniques)

Élément porteur :
Maçonnerie

Partie courante : Classement F5 I5 T4
1 : IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL
2 : Pare-vapeur
3 : Isolant de classe C minimum
4 : Première couche élastomère SBS
5 : Deuxième couche élastomère SBS
6 : IKO GEODRAIN PP1 (ou PP2)
7 : Module Waterfix
8 : IKO GEODRAIN PP1
9 : Couche d’assise
10 : Lit de pose
11 : Pavés ou dalles
12 : Banquette en béton armé
13 : Gravillons stabilisés

Relevés :

A : IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL
B : IKO EQUERRE (équerre de pare-vapeur)
C : IKO EQUERRE 100
D : IKO RLV ALU/F
E : Protection du relevé
F : Dispositif écartant les eaux de ruissellement

 

DEVIS DESCRIPTIF N° TAPI/1/2/1/22E
TERRASSES ACCESSIBLES ISOLÉES
AVEC PROTECTION SOUS PAVES OU DALLES AVEC ISOLATION SUR ÉLÉMENT PORTEUR EN MAÇONNERIE 
ÉLÉMENT PORTEUR
 

 

Eléments porteurs en maçonnerie conformes aux prescriptions des normes NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), et non traditionnels bénéficiant d’un Avis Technique pour cet emploi.

PARE VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par, sur les locaux :
– à faible ou moyenne hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL, IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL SR ou IKOpro PRIMAIRE ECOL’eau + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m² d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION G/G, soudée en plein sur le support.
– à forte hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL ou IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL SR + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un composite grille de verre de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein sur le support, ou une feuille de bitume modifié SBS d’épaisseur 1,2 mm avec sous-face auto-adhésive et surface aluminium, type IKO VAP STICK ALU.

Au droit des reliefs, une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’une grille de verre polyester de 190 g/m² ou d’un polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO EQUERRE, est mise en œuvre par thermosoudage avec un recouvrement horizontal minimal de 6 cm sur le pare-vapeur et dépassant la face supérieure du panneau isolant d’au moins 6 cm. Dans le cas d’un pare-vapeur avec autoprotection, l’aile horizontale de la feuille IKO EQUERRE est placée en-dessous du pare-vapeur.

ISOLATION THERMIQUE

Sont admis les panneaux isolants de classe C minimum dans les conditions de leurs Documents Techniques d’Application particuliers pour l’emploi considéré (sur toitures-terrasses inaccessibles, techniques, jardins, accessibles piétons ou véhicules légers).

ETANCHÉITÉ EN PARTIE COURANTE

Sont admis les revêtements d’étanchéité bicouches en élastomère SBS de IKO de classement minimal F5 I5 conformes aux Documents Techniques d’Application IKO DUO FUSION et IKO DUO GREEN.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE
Préalablement à la mise en place de la protection dure, une couche d’équilibrage de pression en IKO GÉODRAIN PP1 est déroulée géotextile en surface sur le système de rétention d’eau.
La protection dure est réalisée conformément à la norme NF P 98-335 « Mise en oeuvre des pavés et dalles en béton, des pavés en terre cuite, des pavés et dalles en pierre naturelle ».
La protection se compose :
– D’une couche d’assise réalisée conformément à la norme NF P 98-115 et dont la pente de la surface est comprise entre 1,5 % et 5 %. Ses nature, épaisseur et compactage sont fonction du revêtement (pavés ou dalles), du lit de pose et de la nature des joints prévus. Dans tous les cas, son épaisseur doit être ≥ 60 mm ;
– D’un revêtement de circulation par pavés ou dalles posés sur lit de pose. Dans tous les cas, l’épaisseur des pavés ou des dalles doit etre ≥ 60 mm.
La surface de la protection doit comporter des avaloirs tous les 5 m maximum ou des lignes d’avaloirs filants disposés en fond de noues et distantes entre elles de 10 m maximum. Ces avaloirs ponctuels et filants (différents des entrées d’eaux pluviales soudées au revêtement d’étanchéité) permettent d’évacuer rapidement l’eau de pluie de la surface des pavés ou des dalles vers le système de rétention d’eau. Ces avaloirs sont scellés sur banquette de mortier ou béton armé.

RELEVÉS D’ÉTANCHÉITÉ
L’étanchéité des relevés est constituée par :
– Un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol, IKOpro Primaire Bitume Adérosol SR ou IKOpro Primaire ECOL’eau.
– Une première couche en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO EQUERRE 100, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
– Une couche de finition en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d’un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d’épaisseur minimale de 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d’aluminium, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.

PROTECTION DES RELEVÉS D’ÉTANCHÉITÉ
Les relevés reçoivent une protection en dur pour toiture accessible conforme à la norme NF DTU 43.1.

 

NF DTU 20.12 « Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
NF DTU 43.1 « Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie »

– Guide des toitures terrasses et toitures avec revêtements d’étanchéité en climat de montagne (Cahier du CSTB n°2267-2 de Septembre 1988)