Offre globale IKO
pour l'étanchéité
des toitures-terrasses
et couvertures
IKO > Fiches procédés > Bicouche thermosoudable sous protection DTU 43.1 avec isolation (PSE)

Bicouche thermosoudable sous protection DTU 43.1 avec isolation (PSE)   

IKO, l'offre globale pour l'étanchéité des toitures terrasses

Fiche procédé


  • TAPI/1/3/1/01A
  • Mise à jour : Juin 2016

Bicouche thermosoudable sous protection DTU 43.1 avec isolation (PSE)



Bicouche thermosoudable sous protection DTU 43.1 avec isolation (PSE)

DEVIS DESCRIPTIF N° TAPI/1/3/1/01A

TERRASSES ACCESSIBLES ISOLEES AVEC PROTECTION DTU 43.1

SUR ELEMENT PORTEUR EN MACONNERIE

ELEMENT PORTEUR

Eléments porteurs en maçonnerie conformes à la norme NF P 84-203 (réf. DTU 20.12) et non traditionnels bénéficiant d’un Document Technique d’Application favorable pour cet emploi.

PARE VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par, sur les locaux :
– à faible ou moyenne hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL, IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) ou IKOpro PRIMAIRE ECOL’eau + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m² d’épaisseur minimale 2,5 mm, type MEPS 25, soudée en plein sur le support.
– à forte hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL ou IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un composite grille de verre de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type MEPALU SPP, soudée en plein sur le support, ou une feuille de bitume modifié SBS d’épaisseur 1,2 mm avec sous-face auto-adhésive et surface aluminium, type TURBO STICK ALU.

Au droit des reliefs, une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’une grille de verre polyester de 190 g/m² ou d’un polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type MEPEQUERRE, est mise en œuvre par thermosoudage avec un recouvrement horizontal minimal de 6 cm sur le pare-vapeur et dépassant la face supérieure du panneau isolant d’au moins 6 cm. Dans le cas d’un pare-vapeur avec autoprotection, l’aile horizontale de la feuille MEPEQUERRE est placée en-dessous du pare-vapeur.

ISOLATION THERMIQUE

Panneaux de polystyrène expansé, densité 20 ou 25 kg/m3, bénéficiant d’un Avis Technique ou d’un Cahier des Charges visé par un Contrôleur Technique pour mise en œuvre sous protection par dalle béton conforme au DTU 43.1.

Les panneaux sont mis en œuvre conformément à leur Document Technique d’Application ou à leur Cahier des Charges..

ETANCHEITE EN PARTIE COURANTE

L’étanchéité en partie courante est constituée par :

  • une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non tissé de polyester de 180 g/m², d’épaisseur minimale de 2,5 mm, type MEPS 25 L4 PA S2F, à joints longitudinaux auto-adhérents de 6 cm et transversaux de 20 cm soudés. 
  • une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m², d’épaisseur minimale de 2,5 mm, type MEPS 25 (SPP), soudée en plein sur la première feuille et à joints de 6 cm (longitudinaux) ou de 10 cm (transversaux). Les joints sont décalés par rapport à la première couche.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE

Par dalle de 4 cm d’épaisseur nominale en mortier ou en béton, avec revêtement de sol scellé ou collé, mise en oeuvre sur couche de désolidarisation constituée par une couche de granulats courants 3/15, roulés ou concassés, de 3 cm d’épaisseur minimale + non tissé synthétique de 170 g/m² minimum.

Dans le cas des surfaces < 30 m² cette couche de désolidarisation peut être constituée par un non tissé synthétique de 170 g/m² minimum + un film synthétique de 100 µm minimum.

RELEVES D’ETANCHEITE

L’étanchéité des relevés est constituée par :

  • une imprégnation bitumineuse à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol, IKOpro Primaire Bitume SR (Adérosol SR) ou IKOpro Primaire ECOL’eau.
  • une première couche en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type MEPS RLV, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
  • une couche de finition en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d’un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d’épaisseur minimale de 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d’aluminium, type MEPALU SPP, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.

Au droit des relevés les tranches des panneaux isolants seront protégées par des bandes MEPS BAND ou ALBAN (développé 0,25 m).

PROTECTION DES RELEVES D’ETANCHEITE

Par enduit ciment grillagé.

– Norme NF DTU 20.12
« Gros oeuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
– Norme NF DTU 43.1
« Travaux d’étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie »

– Guide des toitures terrasses et toitures avec revêtements d’étanchéité en climat de montagne (Cahier du CSTB n°2267-2 de septembre 1988)

Élément porteur :

Maçonnerie

Support :

Polystyrène Expansé

Complexe d’étanchéité :

MEPS SOUDABLE (Document Technique d’Application)
MEPS 25 L4 PA S2F + MEPS 25 (SPP)

Classement F.I.T. : F5 I5 T4

Protection :

Par chape en mortier de ciment, avec revêtement de circulation, d’épaisseur minimale 4 cm sur couche de désolidarisation en granulats 3/15, d’épaisseur minimale 3 cm et ECRAN DS.

Climat de montagne :

– MEPS 25 L4 PA S2F + MEPS 25 L3 (SPP)
– Protection dito climat de plaine avec adjuvants destinés à diminuer la sensibilité au gel.

DEVIS DESCRIPTIF N° TAPI/1/3/1/01A

TERRASSES ACCESSIBLES ISOLEES AVEC PROTECTION DTU 43.1

SUR ELEMENT PORTEUR EN MACONNERIE

ELEMENT PORTEUR

Eléments porteurs en maçonnerie conformes à la norme NF P 84-203 (réf. DTU 20.12) et non traditionnels bénéficiant d’un Document Technique d’Application favorable pour cet emploi.

PARE VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par, sur les locaux :
– à faible ou moyenne hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL, IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) ou IKOpro PRIMAIRE ECOL’eau + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m² d’épaisseur minimale 2,5 mm, type MEPS 25, soudée en plein sur le support.
– à forte hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL ou IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un composite grille de verre de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type MEPALU SPP, soudée en plein sur le support, ou une feuille de bitume modifié SBS d’épaisseur 1,2 mm avec sous-face auto-adhésive et surface aluminium, type TURBO STICK ALU.

Au droit des reliefs, une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’une grille de verre polyester de 190 g/m² ou d’un polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type MEPEQUERRE, est mise en œuvre par thermosoudage avec un recouvrement horizontal minimal de 6 cm sur le pare-vapeur et dépassant la face supérieure du panneau isolant d’au moins 6 cm. Dans le cas d’un pare-vapeur avec autoprotection, l’aile horizontale de la feuille MEPEQUERRE est placée en-dessous du pare-vapeur.

ISOLATION THERMIQUE

Panneaux de polystyrène expansé, densité 20 ou 25 kg/m3, bénéficiant d’un Avis Technique ou d’un Cahier des Charges visé par un Contrôleur Technique pour mise en œuvre sous protection par dalle béton conforme au DTU 43.1.

Les panneaux sont mis en œuvre conformément à leur Document Technique d’Application ou à leur Cahier des Charges..

ETANCHEITE EN PARTIE COURANTE

L’étanchéité en partie courante est constituée par :

  • une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non tissé de polyester de 180 g/m², d’épaisseur minimale de 2,5 mm, type MEPS 25 L4 PA S2F, à joints longitudinaux auto-adhérents de 6 cm et transversaux de 20 cm soudés. 
  • une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m², d’épaisseur minimale de 2,5 mm, type MEPS 25 (SPP), soudée en plein sur la première feuille et à joints de 6 cm (longitudinaux) ou de 10 cm (transversaux). Les joints sont décalés par rapport à la première couche.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE

Par dalle de 4 cm d’épaisseur nominale en mortier ou en béton, avec revêtement de sol scellé ou collé, mise en oeuvre sur couche de désolidarisation constituée par une couche de granulats courants 3/15, roulés ou concassés, de 3 cm d’épaisseur minimale + non tissé synthétique de 170 g/m² minimum.

Dans le cas des surfaces < 30 m² cette couche de désolidarisation peut être constituée par un non tissé synthétique de 170 g/m² minimum + un film synthétique de 100 µm minimum.

RELEVES D’ETANCHEITE

L’étanchéité des relevés est constituée par :

  • une imprégnation bitumineuse à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol, IKOpro Primaire Bitume SR (Adérosol SR) ou IKOpro Primaire ECOL’eau.
  • une première couche en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type MEPS RLV, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
  • une couche de finition en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d’un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d’épaisseur minimale de 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d’aluminium, type MEPALU SPP, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.

Au droit des relevés les tranches des panneaux isolants seront protégées par des bandes MEPS BAND ou ALBAN (développé 0,25 m).

PROTECTION DES RELEVES D’ETANCHEITE

Par enduit ciment grillagé.

– Norme NF DTU 20.12
« Gros oeuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
– Norme NF DTU 43.1
« Travaux d’étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie »

– Guide des toitures terrasses et toitures avec revêtements d’étanchéité en climat de montagne (Cahier du CSTB n°2267-2 de septembre 1988)