Offre globale IKO
pour l'étanchéité
des toitures-terrasses
et couvertures
IKO > Fiches procédés > Membrane PVC-P en indépendance sous protection gravillon avec isolation PSE

Membrane PVC-P en indépendance sous protection gravillon avec isolation PSE   

IKO, l'offre globale pour l'étanchéité des toitures terrasses

Fiche procédé


  • TIPG/1/3/1/25
  • Mise à jour : Juillet 2019

Membrane PVC-P en indépendance sous protection gravillon avec isolation PSE



Membrane PVC-P en indépendance sous protection gravillon

DEVIS DESCRIPTIF N° TIPG/1/3/1/25

TERRASSES INACCESSIBLES  SOUS PROTECTION GRAVILLON avec isolation PSE

 

Elément porteur

Eléments porteurs en maçonnerie conformes aux prescriptions des normes NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), et non traditionnels bénéficiant d’un Avis Technique pour cet emploi.

Eléments porteurs et supports en dalles de béton cellulaire autoclavé armé bénéficiant d’un Avis Technique favorable ou d’un Document Technique d’Application.

PARE VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par, sur les locaux :
– à faible ou moyenne hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL, IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) ou IKOpro PRIMAIRE ECOL’eau + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m² d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION G/G, soudée en plein sur le support, ou film PE 300 µm.
– à forte hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL ou IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un composite grille de verre de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein sur le support, ou une feuille de bitume modifié SBS d’épaisseur 1,2 mm avec sous-face auto-adhésive et surface aluminium, type IKO VAP STICK ALU.

Dans le cas d’un pare-vapeur bitumineux, au droit des reliefs, il est prévu un relevé à l’aide d’une bande auto-adhésive en butyle, type IKO BAND Butyle dont l’aile horizontale vient en recouvrement de 6 cm au minimum sur le pare-vapeur et l’aile verticale dépassant d’au moins 6 cm la face supérieure du panneau isolant.

Isolation thermique

Panneaux de polystyrène expansé bénéficiant d’un Avis Technique ou d’un Cahier des Charges visé par un Contrôleur Technique.

Les panneaux sont mis en œuvre selon leur Document Technique d’Application.

Ecran de séparation chimique
L’écran de séparation chimique est constitué par un écran en voile de verre 100 g/m², de type VOILECRAN 100, posé libre et à recouvrements de 10 cm.

Etanchéité en partie courante
L’étanchéité en partie courante est constituée par une membrane d’étanchéité monocouche synthétique en PVC plastifié, d’épaisseur minimale 1,2 mm, type IKO ARMOURPLAN SM 120, mise en œuvre par joints soudés à l’air chaud.

Jonction des lés
Les feuilles sont déroulées planes et sans tension à recouvrements longitudinaux de 5 cm. Les recouvrements transversaux sont de 5 cm, décalés entre eux d’au moins 30 cm, car les jonctions en croix sont interdites et seules les jonctions en T sont admises. Lors de la superposition des trois feuilles, les lisières sont chanfreinées (par exemple, avec le bec de l’appareil à air chaud) pour éviter la formation de canaux capillaires.

Les feuilles d’étanchéité IKO ARMOURPLAN SM 120 ou IKO ARMOURPLAN SM 150 s’assemblent entre elles de façon homogène et étanche à l’air chaud ou l’IKO ARMOURPLAN SOLVANT PVC si l’encombrement de l’appareil de soudure à l’air chaud ne permet pas d’accéder au joint à souder. La largeur de soudure effective est > 30 mm en tout point. Les surfaces à assembler doivent être sèches, propres, exemptes de résidus de colles.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE

Protection meuble par granulats, d’épaisseur minimale 4 cm, conforme aux normes P 84 série 200 (référence DTU série 43).
Un écran de séparation mécanique, type ECRAN SM 300, est interposé sauf si les granulats sont roulés et de granulométrie 5/25 et plus.

Relevés d’étanchéité

L’étanchéité des relevés est réalisée avec les feuilles IKO ARMOURPLAN SM 120 ou IKO ARMOURPLAN SM 150, en bandes distinctes des feuilles de la partie courante. Les feuilles de relevés se recouvrent entre elles de 5 cm au moins, soudées sur 3 cm au minimum  et recouvrent la partie courante par un talon de 5 cm au moins, soudé sur 3 cm au minimum.
Dans le cas de hauteurs courantes (< 20 cm), les relevés sont généralement libres, fixés mécaniquement en tête ou soudés en tête, sur une tôle plastée IKO ARMOURPLAN (largeur 5 cm), elle-même fixée mécaniquement. Au-delà de 50 cm de développé, les relevés seront systématiquement collés conformément au CCT IKO ARMOURPLAN SL.

 

– Norme NF P 10-203 (référence DTU 20.12) « Gros oeuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
– Norme NF P 84-204 (référence DTU 43.1) « Travaux d’étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie »

E-Cahier du CSTB n°3502 d’avril 2004 : Cahier des Prescriptions Techniques « Etanchéités de toitures par membranes monocouches synthétiques en PVC-P non compatible avec le bitume faisant l’objet d’un Avis Technique ou d’un Document d’Application »

Procédé :
IKO ARMOURPLAN SL (Cahier des Clauses Techniques)

Élément porteur :
Maçonnerie

Partie courante :
1 : IKOPRO PRIMAIRE BITUME ADEROSOL
2 : Pare-vapeur
3 : Isolant polystyrène expansé
4 : VOILECRAN 100
5 : IKO ARMOURPLAN SM 120 ou 150
6 : Ecran DS (ou SM 300) éventuel

7 : Gravillons

Relevé :
A : IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL
B : IKO BAND Butyle
C : IKO ARMOURPLAN SM 120 ou 150
D : Rail de fixation
E : Dispositif d’écartement des eaux de ruissellement

Climat de montagne :
Exclu

DEVIS DESCRIPTIF N° TIPG/1/3/1/25

TERRASSES INACCESSIBLES  SOUS PROTECTION GRAVILLON avec isolation PSE

 

Elément porteur

Eléments porteurs en maçonnerie conformes aux prescriptions des normes NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), et non traditionnels bénéficiant d’un Avis Technique pour cet emploi.

Eléments porteurs et supports en dalles de béton cellulaire autoclavé armé bénéficiant d’un Avis Technique favorable ou d’un Document Technique d’Application.

PARE VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par, sur les locaux :
– à faible ou moyenne hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL, IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) ou IKOpro PRIMAIRE ECOL’eau + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m² d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION G/G, soudée en plein sur le support, ou film PE 300 µm.
– à forte hygrométrie : un enduit d’imprégnation à froid, type IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL ou IKOpro PRIMAIRE BITUME SR (ADEROSOL SR) + une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, armée d’un composite grille de verre de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein sur le support, ou une feuille de bitume modifié SBS d’épaisseur 1,2 mm avec sous-face auto-adhésive et surface aluminium, type IKO VAP STICK ALU.

Dans le cas d’un pare-vapeur bitumineux, au droit des reliefs, il est prévu un relevé à l’aide d’une bande auto-adhésive en butyle, type IKO BAND Butyle dont l’aile horizontale vient en recouvrement de 6 cm au minimum sur le pare-vapeur et l’aile verticale dépassant d’au moins 6 cm la face supérieure du panneau isolant.

Isolation thermique

Panneaux de polystyrène expansé bénéficiant d’un Avis Technique ou d’un Cahier des Charges visé par un Contrôleur Technique.

Les panneaux sont mis en œuvre selon leur Document Technique d’Application.

Ecran de séparation chimique
L’écran de séparation chimique est constitué par un écran en voile de verre 100 g/m², de type VOILECRAN 100, posé libre et à recouvrements de 10 cm.

Etanchéité en partie courante
L’étanchéité en partie courante est constituée par une membrane d’étanchéité monocouche synthétique en PVC plastifié, d’épaisseur minimale 1,2 mm, type IKO ARMOURPLAN SM 120, mise en œuvre par joints soudés à l’air chaud.

Jonction des lés
Les feuilles sont déroulées planes et sans tension à recouvrements longitudinaux de 5 cm. Les recouvrements transversaux sont de 5 cm, décalés entre eux d’au moins 30 cm, car les jonctions en croix sont interdites et seules les jonctions en T sont admises. Lors de la superposition des trois feuilles, les lisières sont chanfreinées (par exemple, avec le bec de l’appareil à air chaud) pour éviter la formation de canaux capillaires.

Les feuilles d’étanchéité IKO ARMOURPLAN SM 120 ou IKO ARMOURPLAN SM 150 s’assemblent entre elles de façon homogène et étanche à l’air chaud ou l’IKO ARMOURPLAN SOLVANT PVC si l’encombrement de l’appareil de soudure à l’air chaud ne permet pas d’accéder au joint à souder. La largeur de soudure effective est > 30 mm en tout point. Les surfaces à assembler doivent être sèches, propres, exemptes de résidus de colles.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE

Protection meuble par granulats, d’épaisseur minimale 4 cm, conforme aux normes P 84 série 200 (référence DTU série 43).
Un écran de séparation mécanique, type ECRAN SM 300, est interposé sauf si les granulats sont roulés et de granulométrie 5/25 et plus.

Relevés d’étanchéité

L’étanchéité des relevés est réalisée avec les feuilles IKO ARMOURPLAN SM 120 ou IKO ARMOURPLAN SM 150, en bandes distinctes des feuilles de la partie courante. Les feuilles de relevés se recouvrent entre elles de 5 cm au moins, soudées sur 3 cm au minimum  et recouvrent la partie courante par un talon de 5 cm au moins, soudé sur 3 cm au minimum.
Dans le cas de hauteurs courantes (< 20 cm), les relevés sont généralement libres, fixés mécaniquement en tête ou soudés en tête, sur une tôle plastée IKO ARMOURPLAN (largeur 5 cm), elle-même fixée mécaniquement. Au-delà de 50 cm de développé, les relevés seront systématiquement collés conformément au CCT IKO ARMOURPLAN SL.

 

– Norme NF P 10-203 (référence DTU 20.12) « Gros oeuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
– Norme NF P 84-204 (référence DTU 43.1) « Travaux d’étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie »

E-Cahier du CSTB n°3502 d’avril 2004 : Cahier des Prescriptions Techniques « Etanchéités de toitures par membranes monocouches synthétiques en PVC-P non compatible avec le bitume faisant l’objet d’un Avis Technique ou d’un Document d’Application »