Offre globale IKO
pour l'étanchéité
des toitures-terrasses
et couvertures

Etanchéité complémentaire sous couverture en climat de montagne, cas de la double toiture ventilée   

IKO, l'offre globale pour l'étanchéité des toitures terrasses

Fiche procédé


  • TSCM/2/2/1/26B
  • Mise à jour : Juin 2020

Etanchéité complémentaire sous couverture en climat de montagne, cas de la double toiture ventilée



Etanchéité complémentaire sous couverture en climat de montagne, cas de la double toiture ventilée

 

 

DEVIS DESCRIPTIF N° TSCM/2/2/1/26B
TOITURE SOUS CLIMAT DE MONTAGNE
AVEC ÉTANCHÉITÉ COMPLÉMENTAIRE SOUS COUVERTURE
CAS DE LA DOUBLE TOITURE VENTILÉE
ÉLÉMENT PORTEUR

 

 

Les supports continus d’étanchéité complémentaire peuvent être réalisés en bois massif dont l’essence et la qualité doivent être définies aux documents particuliers du marché et dont le classement correspond au moins à la catégorie ST-II (C24) de la norme NF B52-001, ou panneaux à base de bois (panneaux de particules CTB-H ou contreplaqués CTB-X).

PARE-VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par:

– une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, renforcée par une armature en polyester non-tissé stabilisé 140 g/m², d’épaisseur nominale 1,9 mm type IKO VAP SARKING mise en œuvre par auto-adhésivité sur le support ou une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, renforcée par une armature en voile de verre 50 g/m², d’épaisseur nominale 2,5 mm type IKO VAP clouée au milieu du recouvrement longitudinal, les recouvrements longitudinaux sont soudés à l’avancement.

ISOLATION

L’isolation thermique est réalisée, après mise en oeuvre du pare-vapeur, à partir de panneaux en laine minérale (densité ≥ 150 kg/m3), mousse de polystyrène expansé, mousse de polystyrène extrudé, mousse de polyuréthane ou mousse de polyisocyanurate bénéficiant pour cette utilisation d’un Avis Technique, Document Technique d’Application, ou cahier des charges visé.

ÉTANCHÉITÉ COMPLÉMENTAIRE

L’étanchéité en partie courante est constituée par :

SOLUTION SIMPLE

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en polyester non-tissé stabilisé 140 g/m², d’épaisseur nominale 2,5 mm type IKO MONO STICK SARKING 2500, mise en œuvre par auto-adhésivité à froid. Les recouvrements longitudinaux sont soudés à l’avancement.

SOLUTION RENFORCÉE

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en polyester non-tissé stabilisé 180 g/m², d’épaisseur nominale 3,5 mm type IKO MONO STICK SARKING 4000, mise en œuvre par auto-adhésivité à froid. Les recouvrements longitudinaux sont soudés à l’avancement.

SOLUTION BICOUCHE

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en composite verre / Polyester ou composite verre / Voile de verre 130 g/m² et en polyester non-tissé stabilisé 90 ou 140 g/m² type IKO IKO DUO FUSION L3 F/G, clouée en quinconce tous les 33 cm. Les recouvrements longitudinaux et transversaux sont soudés sur 10 cm.

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en composite verre / polyester ou grille de verre / voile de verre 70 g/m², d’épaisseur nominale 3,5 mm, type IKO RLV AR/F, soudée en plein sur la première couche. Les recouvrements longitudinaux sont soudés sur 6 cm et les recouvrements transversaux sur 10 cm.

COUVERTURE

Les éléments de couverture sont posés sur l’étanchéité complémentaire puis cloués à son support en la traversant. Il conviendra de se référer aux dispositions spécifiques de pose des éléments de couverture telles que définies dans le DTU 40.14 pour les bardeaux bitumés et 40.11 pour les ardoises naturelles.

En dehors de ces spécifications, il conviendra de se référer aux préconisations du « Guide des couvertures en climat de montagne (CSTB n°2267-1) », à l’expérience locale et aux préconisations techniques particulières du fabricant.

 

 

DTU 40.14 (NF P39-201-1) (mai 1993) : Couverture en bardeaux bitumés

DTU 40.11 (NF P32-201-1) (mai 1993) : Couverture en ardoises

 

 

Guide des couvertures en climat de montagne (CSTB n°2267-1)

Guide « Prescriptions pour la mise en œuvre de tuiles terre cuite en climat de montagne » édité par le Centre Technique Tuiles et Briques;

Guide de conception, de réalisation et d’entretien « Les tuiles béton en climat de montagne », FIB, Décembre 1992;

Cahier des Règles Professionnelles Couverture en bardeaux de bois, Ed.05 du 12 Mai 2004;

Guide pratique pour la conception et la réalisation des toitures en climat de montagne comportant des éléments de couverture porte-neige en lauzes, Février 2005.

Procédé :
IKO SARKING (Cahier des Clauses Techniques)

Élément porteur :
Bois et panneaux à base de bois

Partie courante :
1 : Élément porteur
2 : IKO VAP SARKING (ou IKO VAP)
3 : Isolant PSE, XPS, PIR, PUR ou laine minérale
4 : IKO MONO STICK SARKING 2500 (ou IKO MONO STICK SARKING 4000)
5 : Couverture

 

 

DEVIS DESCRIPTIF N° TSCM/2/2/1/26B
TOITURE SOUS CLIMAT DE MONTAGNE
AVEC ÉTANCHÉITÉ COMPLÉMENTAIRE SOUS COUVERTURE
CAS DE LA DOUBLE TOITURE VENTILÉE
ÉLÉMENT PORTEUR

 

 

Les supports continus d’étanchéité complémentaire peuvent être réalisés en bois massif dont l’essence et la qualité doivent être définies aux documents particuliers du marché et dont le classement correspond au moins à la catégorie ST-II (C24) de la norme NF B52-001, ou panneaux à base de bois (panneaux de particules CTB-H ou contreplaqués CTB-X).

PARE-VAPEUR

L’écran pare-vapeur est constitué par:

– une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, renforcée par une armature en polyester non-tissé stabilisé 140 g/m², d’épaisseur nominale 1,9 mm type IKO VAP SARKING mise en œuvre par auto-adhésivité sur le support ou une feuille à base de liant bitumineux élastomère SBS, renforcée par une armature en voile de verre 50 g/m², d’épaisseur nominale 2,5 mm type IKO VAP clouée au milieu du recouvrement longitudinal, les recouvrements longitudinaux sont soudés à l’avancement.

ISOLATION

L’isolation thermique est réalisée, après mise en oeuvre du pare-vapeur, à partir de panneaux en laine minérale (densité ≥ 150 kg/m3), mousse de polystyrène expansé, mousse de polystyrène extrudé, mousse de polyuréthane ou mousse de polyisocyanurate bénéficiant pour cette utilisation d’un Avis Technique, Document Technique d’Application, ou cahier des charges visé.

ÉTANCHÉITÉ COMPLÉMENTAIRE

L’étanchéité en partie courante est constituée par :

SOLUTION SIMPLE

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en polyester non-tissé stabilisé 140 g/m², d’épaisseur nominale 2,5 mm type IKO MONO STICK SARKING 2500, mise en œuvre par auto-adhésivité à froid. Les recouvrements longitudinaux sont soudés à l’avancement.

SOLUTION RENFORCÉE

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en polyester non-tissé stabilisé 180 g/m², d’épaisseur nominale 3,5 mm type IKO MONO STICK SARKING 4000, mise en œuvre par auto-adhésivité à froid. Les recouvrements longitudinaux sont soudés à l’avancement.

SOLUTION BICOUCHE

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en composite verre / Polyester ou composite verre / Voile de verre 130 g/m² et en polyester non-tissé stabilisé 90 ou 140 g/m² type IKO IKO DUO FUSION L3 F/G, clouée en quinconce tous les 33 cm. Les recouvrements longitudinaux et transversaux sont soudés sur 10 cm.

– une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, renforcée par une armature en composite verre / polyester ou grille de verre / voile de verre 70 g/m², d’épaisseur nominale 3,5 mm, type IKO RLV AR/F, soudée en plein sur la première couche. Les recouvrements longitudinaux sont soudés sur 6 cm et les recouvrements transversaux sur 10 cm.

COUVERTURE

Les éléments de couverture sont posés sur l’étanchéité complémentaire puis cloués à son support en la traversant. Il conviendra de se référer aux dispositions spécifiques de pose des éléments de couverture telles que définies dans le DTU 40.14 pour les bardeaux bitumés et 40.11 pour les ardoises naturelles.

En dehors de ces spécifications, il conviendra de se référer aux préconisations du « Guide des couvertures en climat de montagne (CSTB n°2267-1) », à l’expérience locale et aux préconisations techniques particulières du fabricant.

 

 

DTU 40.14 (NF P39-201-1) (mai 1993) : Couverture en bardeaux bitumés

DTU 40.11 (NF P32-201-1) (mai 1993) : Couverture en ardoises

 

 

Guide des couvertures en climat de montagne (CSTB n°2267-1)

Guide « Prescriptions pour la mise en œuvre de tuiles terre cuite en climat de montagne » édité par le Centre Technique Tuiles et Briques;

Guide de conception, de réalisation et d’entretien « Les tuiles béton en climat de montagne », FIB, Décembre 1992;

Cahier des Règles Professionnelles Couverture en bardeaux de bois, Ed.05 du 12 Mai 2004;

Guide pratique pour la conception et la réalisation des toitures en climat de montagne comportant des éléments de couverture porte-neige en lauzes, Février 2005.