Offre globale IKO
pour l'étanchéité
des toitures-terrasses
et couvertures
IKO > Fiches procédés > Bicouche thermosoudable en indépendance sous protection DTU 43.1 sans isolation

Bicouche thermosoudable en indépendance sous protection DTU 43.1 sans isolation   

IKO, l'offre globale pour l'étanchéité des toitures terrasses

Fiche procédé


  • TAPI/1/1/1/01A
  • Mise à jour : Janvier 2019

Bicouche thermosoudable en indépendance sous protection DTU 43.1 sans isolation



Bicouche thermosoudable en indépendance sous protection DTU 43.1 sans isolation

DEVIS DESCRIPTIF N° TAPI/1/1/1/01A

TERRASSES ACCESSIBLES NON ISOLEES

AVEC PROTECTION DTU 43.1

SUR ELEMENT PORTEUR EN MACONNERIE

 

ELEMENT PORTEUR
Eléments porteurs en maçonnerie conformes aux prescriptions des normes NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), et non traditionnels bénéficiant d’un Avis Technique pour cet emploi.

ETANCHEITE EN PARTIE COURANTE
L’étanchéité en partie courante est constituée par :
– Un écran d’indépendance en voile de verre 100 g/m², type VOILECRAN 100, déroulé à sec, joints à recouvrements de 10 cm libres.
– Une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 180 g/m², d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION L4 F/G, à joints de 6 cm (longitudinaux) et de 10 cm (transversaux) soudés.
– Une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m², d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION F/G, soudée en plein sur la première feuille et à joints de 6 cm (longitudinaux) et de 10 cm (transversaux). Les joints sont décalés par rapport à la première couche.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE
Par dalle de 4 cm d’épaisseur nominale en mortier ou en béton, avec revêtement de sol scellé ou collé, mise en oeuvre sur couche de désolidarisation constituée par une couche de granulats courants 3/15, roulés ou concassés, de 3 cm d’épaisseur minimale + non tissé synthétique de 170 g/m² minimum.

Dans le cas des surfaces < 30 m² cette couche de désolidarisation peut être constituée par un non tissé synthétique de 170 g/m² minimum + un film synthétique de 100 µm minimum.

RELEVES D’ETANCHEITE
 L’étanchéité des relevés est constituée par :
– Une imprégnation bitumineuse à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol, IKOpro Primaire Bitume SR (Adérosol SR) ou IKOpro Primaire ECOL’eau.
– Une première couche en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO EQUERRE 100, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
– Une couche de finition en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d’un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d’aluminium, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.

PROTECTION DES RELEVES D’ETANCHEITE
Par enduit ciment grillagé.

– Norme NF DTU 20.12 « Gros oeuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
– Norme NF DTU 43.1 « Travaux d’étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie »

– Guide des toitures terrasses et toitures avec revêtements d’étanchéité en climat de montagne (Cahier du CSTB n°2267-2 de Septembre 1988)
– Classement F.I.T. des étanchéités de toitures (Cahier du CSTB n°2358 de Septembre 1989)

Procédé :
IKO DUO FUSION (Document Technique d’Application)

Élément porteur :
Maçonnerie

Partie courante : Classement F5 I5 T4
1 : VOILECRAN 100
2 : IKO DUO FUSION L4 F/G
3 : IKO DUO FUSION F/G
4 : Couche de désolidarisation conforme DTU 43.1
5 : Dalle béton 4 cm minimum

Relevés :

A : IKOpro PRIMAIRE BITUME ADEROSOL
B : IKO EQUERRE 100
C : IKO RLV ALU/F
D : Enduit ciment grillagé

DEVIS DESCRIPTIF N° TAPI/1/1/1/01A

TERRASSES ACCESSIBLES NON ISOLEES

AVEC PROTECTION DTU 43.1

SUR ELEMENT PORTEUR EN MACONNERIE

 

ELEMENT PORTEUR
Eléments porteurs en maçonnerie conformes aux prescriptions des normes NF P 10-203 (DTU 20.12) et NF P 84-204 (DTU 43.1), et non traditionnels bénéficiant d’un Avis Technique pour cet emploi.

ETANCHEITE EN PARTIE COURANTE
L’étanchéité en partie courante est constituée par :
– Un écran d’indépendance en voile de verre 100 g/m², type VOILECRAN 100, déroulé à sec, joints à recouvrements de 10 cm libres.
– Une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 180 g/m², d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION L4 F/G, à joints de 6 cm (longitudinaux) et de 10 cm (transversaux) soudés.
– Une feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un voile de verre de 50 g/m², d’épaisseur minimale 2,5 mm, type IKO DUO FUSION F/G, soudée en plein sur la première feuille et à joints de 6 cm (longitudinaux) et de 10 cm (transversaux). Les joints sont décalés par rapport à la première couche.

PROTECTION EN PARTIE COURANTE
Par dalle de 4 cm d’épaisseur nominale en mortier ou en béton, avec revêtement de sol scellé ou collé, mise en oeuvre sur couche de désolidarisation constituée par une couche de granulats courants 3/15, roulés ou concassés, de 3 cm d’épaisseur minimale + non tissé synthétique de 170 g/m² minimum.

Dans le cas des surfaces < 30 m² cette couche de désolidarisation peut être constituée par un non tissé synthétique de 170 g/m² minimum + un film synthétique de 100 µm minimum.

RELEVES D’ETANCHEITE
 L’étanchéité des relevés est constituée par :
– Une imprégnation bitumineuse à froid, type IKOpro Primaire Bitume Adérosol, IKOpro Primaire Bitume SR (Adérosol SR) ou IKOpro Primaire ECOL’eau.
– Une première couche en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomère SBS, armée d’un non-tissé polyester de 160 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, type IKO EQUERRE 100, soudée en plein, avec talon de 10 cm minimum sur la première couche.
– Une couche de finition en feuille d’étanchéité à base de liant bitume élastomèrique SBS, armée d’un composite grille de verre/polyester de 70 g/m², d’épaisseur minimale 3,5 mm, avec autoprotection par feuille d’aluminium, type IKO RLV ALU/F, soudée en plein, avec talon de 15 cm minimum sur la seconde couche.

PROTECTION DES RELEVES D’ETANCHEITE
Par enduit ciment grillagé.

– Norme NF DTU 20.12 « Gros oeuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité »
– Norme NF DTU 43.1 « Travaux d’étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie »

– Guide des toitures terrasses et toitures avec revêtements d’étanchéité en climat de montagne (Cahier du CSTB n°2267-2 de Septembre 1988)
– Classement F.I.T. des étanchéités de toitures (Cahier du CSTB n°2358 de Septembre 1989)